Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 19:19

J'ai une horreur physique de Julian Assange.

C'est étonnant, vu que, comme la grande majorité des gens, le concept Wikileaks, l'idée du gars tout seul contre le Vilain Grand Monde Politique, le super espion dont tout le monde veut la peau, j'aime bien, moi aussi.

Mais quand je pose les yeux sur lui, j'ai comme un frisson de dégoût nauséeux.

Je vais essayer de vous décrypter ça.

 

Prenons sa toute dernière apparition, de l'ambassade d'Equateur à Londre.

Première chose, et c'est extrêmement important, coupez le son (on se fiche de ce qu'il dit, on ne va pas l'écouter, on va le regarder), et faites de votre mieux pour oublier que vous regardez un genre de James Bond australien persécuté.

Vous y êtes ? Alors on y va

 


 

 

Déjà, si vous avez tenu les 10 min sans le son, à le regarder : Bravo ! Moi, c'est tellement insupportable qu'il a fallu que je m'y reprenne à plusieurs fois :D

Dés la première seconde, j'ai vu débarquer un gars gonflé d'orgueil de tout partout.

Il arrive, il regarde la foule voir si on le voit bien, il prend bien son temps

http://img15.hostingpics.net/pics/592530assange3arrive.png

 

Il se décide à attraper son micro : gros plan sur l'homme, et là, on peut bien clairement voir la suffisance du petit Mr 

http://img15.hostingpics.net/pics/113208assange4micro.png

Et là on se dit qu'il va parler.

Eh bien non, main sur le micro, il regarde la foule avec un air de conquérant vainqueur pendant de longues secondes, visez-moi cet air fier : menton relevé, regard hautain (ce qui sous-entend le mépris, on va y revenir)

Enfin, bref, il papillonne des yeux en souriant, il remonte et ajuste le micro, il souffle dedans, et vas-y que ça dure, avec un air de pas y toucher

J'avais lu partout qu'il était au plus mal, qu'il dépérissait... il m'a l'air limite grassouillet pour un mourant, non ?

Enfin bon, il va bien, tant mieux, je continue.

 

Vers 00"50 je le vois articuler "thank you", suivi pendant 5 bonnes secondes de micros expressions très significatives qui signifie clairement "je vous en...quiquine". Je vous assure qu'il ne remercie personne là, en fait, il ravale son sourire. Oui, il est bien content que des gens soient là, mais il n'est pas touché de leur présence. Là, il dit à ses opposants "je suis fort, je vous en...quiquine"

 

A 02"17 vous avez un regard de mépris hautain à la limite du suréaliste (n'oubliez pas de couper le son), il regarde en bas avant de relever les yeux, regardez bien.

http://img15.hostingpics.net/pics/589389assange12.png

http://img15.hostingpics.net/pics/764236assange13.png

Atroce. D'autant plus que suivi d'une pose de 7 secondes à jauger la foule d'un air supérieur.

 

A 04"35 vous avez une belle attitude de défi, regard noir genre "viens-y voir"

http://img15.hostingpics.net/pics/743586assange19dfi.png

 

 A 05"08 il inspire fièrement comme la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf, je me suis donc demandé de quoi il parlait : de Wikileaks. Là, je vous assure, il est fier de son affaire :D

S'en suit quelques minutes d'authenticité, bon, il est pétri d'orgueil, mais là, il croit vraiment ce qu'il dit, vous voyez comme il appuie ses dires avec sa main ? c'est bien ferme, il y croit.

Remarquez bien que de 05"08 à 09"40, il n'a plus cet espèce de sourire qu'il arborait les 5 premières minutes : l'heure est grave, il ne s'amuse plus à reccueilir les honneurs du guerrier. Il en oublie même de montrer tous les signes d'orgueil insupportables des premières minutes : son regard sur la foule n'est plus supérieur, il cherche à convaincre, il ne les regarde plus de haut, regardez bien son regard, ce n'est plus du tout le même.

http://img15.hostingpics.net/pics/723165assange20regardfranc.png

A 07"07, vous observerez qu'après 2/3 secondes de silence durant laquelle la foule applaudi, il acquiesse : affirmation, conviction, détermination. De même à 08"25.

 

 Conclusion : pendant les 5 premières minutes, il n'a fait que me dire "je suis Dieu, je suis intouchable, adore-moi", le tout avec un genre de sourire en coin mi-provocateur mi-narquois des plus répulsifs.

http://img15.hostingpics.net/pics/553827assange5sourire.png

 

 

Là-dessus, il fait des poses (3/4 sur cette vidéo), pour regarder la foule d'un air suffisant intenable, j'ai l'impression de voir Nebuchanedzzar du haut de son palais expliquant qu'il a construit Babylone.

 

Mais bonne nouvelle, les 5 dernières minutes montrent qu'il croit vraiment en ce qu'il dit, il n'y a pas d'hypocrisie. D'ailleurs entre les 5 premières et les 5 dernières minutes, j'ai eu l'impression de voir 2 hommes différents. A part l'orgueil qui les unis, les premiers Assange est odieux, le second est convaincu, militant et déterminé (et fier quoi).

 

Il ne doit pas être facile à vivre cet homme là, ayons une pensée pour sa famille :D

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires